La guérison par la Foi !

Le Rav Yossef Dahan nous invite à écouter une belle histoire de Emouna, de foi en D.ieu et en ses justes.

Accéder à la vidéo »

 

Machiah dans la loi juive

La foi en la venue de Machia’h présente deux difficultés que l’on ne trouve dans aucun autre concept du judaïsme. D’abord, c’est une mitzva qui n’a pas de support concret. La foi en D.ieu, elle, reste rivée au quotidien, puisque nous avons l’obligation de rechercher Sa présence au travers des évènements de notre existence. Elle a donc, quelque part, un certain ancrage dans la réalité du monde. Pour Machia’h ce n’est pas le cas, et de plus, la foi en […]

Accéder à la vidéo »

 

Pourquoi tant d’épreuves ?

Pourquoi D.ieu nous met à l’épreuve ? Notre pouvoir de réflexion nous permet-il d’analyser cette question avec sérénité afin d’en extraire les précieuses forces pour nos vies ? Le sujet de l’épreuve est-il traité avec objectivité et sans crainte ? Quels mystères se cachent donc derrière nos épreuves ? A travers ce cours, le Rav Elie Uzan nous invite à découvrir le sujet.  

Accéder à la vidéo »

 

TICHEA BÉAV – Des ténèbres à la lumière !

La Paracha de Dévarim est constamment lue avant la date tragique du 9 Av, Tichea Béav, date à laquelle les deux temples de Jérusalem furent détruits. Lorsque le 9 Av tombe pendant Chabbat on acquière la force de transformer l’obscurité en lumière. C’est grâce à l’exil que l’on obtient la rédemption.  

Accéder à la vidéo »

 

Le secret des Trois Semaines de Deuil

Ces trois semaines sont appelées par le prophète Jérémie Beïn HaMetsarim, littéralement « entre l’étroitesse ». Le mot metsar, constriction, resserrement, est la racine du mot Mitsraïm, l’Égypte au temps où nous étions esclaves lors de notre premier exil. Lorsque nous sommes dans l’étroitesse, nous sommes en état d’exil : nous ne pouvons pas exprimer ou être qui nous sommes vraiment.

Accéder à la vidéo »

 

DÉVARIM – Le bon jugement

Le 5éme livre de la Torah, le Houmach Dévarim, a été consigné et prescrit par Moïse lui-même. Pourquoi cette spécificité ? Moché a-t-il le droit d’enseigner la Torah de façon personnelle ? Enfin, pourquoi le livre de Dévarim débute-t-il par des reproches ? A travers ce cours, le Rav Raphaël Halimi nous invite à découvrir le bon jugement de Moché Rabbeinou.

Accéder à la vidéo »

 
 

Vidéos Récentes

 
 

Un mot, une vie…

En particulier à notre époque où, par la grâce de D.ieu, nous nous trouvons au seuil de la rédemption, il nous incombe de renforcer, de toutes les manières possibles, chaque aspect de notre religion. Les mitsvot doivent être accomplies behidour, avec « embellissement », au-delà du minimum requis. Les coutumes doivent être scrupuleusement respectées, sans aucun compromis. Il est une obligation et un devoir pour chaque rabbin de faire savoir à sa communauté que les malheurs et les souffrances actuels sont « les douleurs de l’enfantement du Machia’h » et que l’Éternel, notre D.ieu, exige que nous revenions à la Torah et aux mitsvot, afin que nous ne retardions pas la venue imminente du Machia’h.